Anthologie Blessures : interview de Warden Enaeth

L’anthologie Blessures (actuellement en préventes), ayant pour thèmes Rejet et Différence, sortira le 17 mai 2017 au profit de l’association Le Refuge, reconnue d’utilité publique et offrant un soutien aux jeunes LGBT+ en fracture familiale et sociale.
À cette occasion, nous vous proposons des petites interviews des différents participants. Aujourd’hui, nous laissons la parole à celle qui a illustré l’intérieur de cette anthologie caritative.

Bonjour Warden Enath. Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour !
Je suis Warden Enaeth, mais mon vrai nom est Elsa Belletti. Je suis une artiste de jeu vidéo 2D/3D récemment diplômée, et j’ai également une formation en communication visuelle. Je souhaite me spécialiser en texture.

Tu as réalisé l’illustration intérieure de l’anthologie Blessures. Qu’est-ce qui t’a donné envie de participer à ce projet au profit de l’association Le Refuge ?

Quand on m’a proposé de participer à un recueil regroupant des histoires pour l’association Le Refuge, j’ai été très vite intéressée. J’ai beaucoup lu à leur sujet et je soutiens beaucoup tout ce qu’ils font pour les jeunes LGBT. J’ai moi-même tendu la main à des amis à moi dans le besoin à cause de ce qu’ils sont. Je n’ai pas beaucoup hésité à aider cette cause, qui me touche beaucoup.

Quelles ont été tes consignes pour l’illustration et ton processus de création ?

J’ai été très libre pour cette création. On m’a juste imposé le thème : rejet et différence, et de là j’ai fait quelques brouillons de ce que cela pouvait m’inspirer. Et je l’étais beaucoup. J’ai très rapidement trouvé mes bases, j’ai présenté mes brouillons et l’un d’entre eux a finalement été retenu. De là j’ai avancé à mon rythme, en complément de ma dernière année d’étude. Je commence toujours par poser les ambiances avant d’attaquer les formes et les détails.

Neoparis Warden EnaethEn parcourant tes travaux on voit autant de portraits que de paysages. As-tu une préférence entre les deux ?

Je fais au final peu d’illustrations, je fais beaucoup de concept art. Et je dessine donc principalement des paysages et des portraits en effet.
J’ai peut-être une préférence pour les paysages extérieurs, mais j’adore dessiner des personnages aussi. J’écris beaucoup et j’aime travailler sur ce que je développe à côté comme univers/personnages/décor.

Abordes-tu une création 2D et 3D de la même façon ? Quelle est la (ou quelles sont les) principale(s) différence(s) entre les deux techniques ?

Ce sont deux choses très différentes et pourtant très complémentaires. Je fais très peu de 3D sans avoir au préalablement une base 2D (si je n’ai pas le temps de faire un artwork terminé). Et il m’arrive, pour les décors, de faire une base en 3D pour placer mes éléments et comprendre le fonctionnement d’une pièce. Je trouve que ma 3D nourrit ma 2D et vice versa, c’est même tout à fait normal. C’est pour cela que même si je souhaite me spécialiser en texture, j’aimerai continuer à travailler tous ces outils.
Dans tous les cas, que ça soit 2D ou 3D, la base reste l’observation. Comment une roche évolue dans tel climat, comment tient un bâtiment à colonne, comment s’attache un manteau, comment la neige se pose sur une branche. C’est encore plus vrai en texturing où tout est véritablement une question d’observation et d’interprétation.

Travaille-tu actuellement sur d’autres projets ? Si oui, y’en a-t-il un dont tu aimerais nous parler ?The Crusader de Warden Enaeth

Je travaille actuellement sur une scène en 3D. C’est un projet qui me tient à cœur et sur lequel j’investis beaucoup de temps, j’ai très hâte de montrer les premières ébauches, mais pour cela, il faudra attendre un peu ! J’ai été très prise récemment avec mon stage et des affaires personnelles, mais ma page Facebook reprendra du poil de la bête sous peu, je vous invite à m’y suivre si vous êtes intéressés par mon travail.
À côté je travaille sur un scénario de jeu vidéo avec une amie à moi. Nous avons nos obligations, ce qui fait que le projet n’avance pas vite, mais nous sommes très motivées.
Et j’ai également un autre projet personnel totalement différent, mais sur les jeux-vidéos et l’art. J’aimerais pouvoir le concrétiser rapidement !

Un dernier mot pour la fin ?

Lasagne.
(De loin le plus beau mot du monde.)

Retrouvez Warden sur :
Facebook
ArtStation

Texture 3D de Warden Enaeth

Enregistrer

Posted in Anthologie Blessures, Parutions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *