Anthologie Blessures : interview de Samantha Chauderon

L’anthologie Blessures (actuellement en préventes), ayant pour thèmes Rejet et Différence, sortira le 17 mai 2017 au profit de l’association Le Refuge, reconnue d’utilité publique et offrant un soutien aux jeunes LGBT+ en fracture familiale et sociale.
À cette occasion, nous vous proposons des petites interviews des différents participants. Aujourd’hui, nous laissons la parole à la neuvième nouvelliste de cette anthologie caritative.

Bonjour Samantha Chauderon. Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour à toi aussi ! En guise de présentation, je raconterai que j’ai suivi des études de Lettres, qu’à onze ans j’espérais sincèrement recevoir ma lettre de Poudlard, qu’à vingt-trois ans je crois toujours au retard du hibou et que je suis l’heureuse propriétaire d’une plante qui s’appelle George (comme George Sand).

Qu’est-ce qui te plaît dans le format nouvelle ?

Plus que le format nouvelle, c’est le format de l’appel à texte qui m’attire. J’aime l’idée qu’une contrainte thématique soit donnée. Rien ne me stimule plus, dans mon processus créatif, que les barrières et les exigences. Quant au format de la nouvelle, il a un air impressionniste. En peu de mots, en comparaison au roman, il faut réussir à créer un tableau dont on saisit tous les enjeux.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de participer à l’anthologie Blessures au profit de l’association Le Refuge ?

Quand le projet de l’anthologie Blessures est apparu sur le net, j’ai été immédiatement conquise par le projet. C’était comme si la thématique avait été écrite pour correspondre à mes personnages ! Le rejet, la différence, la tolérance sont des enjeux que j’entremêle dans chacun de mes textes. J’aime l’idée d’avoir une écriture fictive, imaginaire, onirique, mais qui porte en elle des messages de tolérance. De plus, je suis l’association le Refuge depuis plusieurs années. Que les fonds leur soient reversés était la cerise sur le gâteau.

Tu es l’autrice de À la lumière du jour. Peux-tu nous en parler un peu ?

Avec plaisir ! Dans un futur proche, une race alien est venue chercher refuge sur Terre. Contre leur attente, ils ont été rejetés par une planète Terre effrayée et égoïste. Bien qu’ils ressemblent quasiment aux humains, une violente ségrégation s’est installée. Le héros, Leo, fait la rencontre de Esteban, un jeune homme provocateur et envoûtant, mais une question demeure : est-il un humain ou un alien ? Esteban lui demande de l’accompagner une nuit, rien qu’une nuit s’il souhaite percer son secret. Ce n’est qu’à la lumière du jour que Léo pourra savoir qui est vraiment le mystérieux Esteban. (suspense, héhé)

As-tu souhaité faire passer un message avec À la lumière du jour ?

À la lumière du jour est une nouvelle métamorphe. En l’écrivant, j’y ai versé toutes les injustices qui me tenaient à cœur. Chacun pourra y lire le message qu’il souhaite y voir. Certains décèlerons le racisme, d’autre l’homophobie, quelques-uns le sexisme et bien d’autres. De plus, c’est une nouvelle que j’ai voulue nuancée ; en adoptant le point de vue du personnage qui rejette, j’essaie d’en découdre les mécanismes.

Travailles-tu actuellement sur d’autres projets ? Si oui, y’en a-t-il un dont tu aimerais nous parler ?

Je travaille actuellement sur deux gros projets romanesques. Un premier qui est en incubation depuis bien des années maintenant et dont l’écriture se fait à quatre mains, en compagnie d’une autre autrice de l’anthologie, Camille Courtain. Ceci dit, il est trop secret ! De plus, je travaille en solitaire sur un roman post-apocalyptique qui met en scène une romance homosexuelle et de jeunes gens égarés qui cherchent leur place dans un monde qui n’est plus. (Comment je le pitch !)

Un dernier mot pour la fin ?

Merci pour le poisson !

 

Bibliographie :

L’interview, anthologie Super-Héros, pseudonyme Louise Laurent , Ed. Elenya,
Blanc-Neige et le Miroir, pseudonyme Sam P. Caldron, Ed. MxM Bookmark

Anthologie Super-Héros, éditions ElenyaBlanc-neige et le miroir de Sam P Caldron

Enregistrer

Posted in Anthologie Blessures, Parutions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *