Anthologie Blessures : interview de Betty Piccioli

L’anthologie Blessures (actuellement en préventes), ayant pour thèmes Rejet et Différence, sortira le 17 mai 2017 au profit de l’association Le Refuge, reconnue d’utilité publique et offrant un soutien aux jeunes LGBT+ en fracture familiale et sociale.
À cette occasion, nous vous proposons des petites interviews des différents participants. Aujourd’hui, nous laissons la parole à la septième nouvelliste de cette anthologie caritative.

Bonjour Betty Piccioli. Pourrais-tu te présenter en quelques mots ?

Tout d’abord, je suis très honorée que ma nouvelle soit publiée dans cette belle anthologie qu’est Blessures. Je m’appelle Betty, j’ai 25 ans et j’habite près de Bordeaux depuis plus de 20 ans maintenant. Dans la vie, je travaille plutôt du côté de la politique, mais ma passion pour l’écriture ne m’a pas quittée depuis le collège et ça fait maintenant 3 ans que je la concrétise le plus sérieusement possible.

Tu as déjà écrit plusieurs nouvelles. Qu’est-ce qui te plaît dans ce format ?

Je ne suis à la base pas une fan du format des nouvelles, qui m’a toujours semblé difficile à manier en tant qu’autrice. Mais je dois avouer que parfois, des idées me viennent, ou des thématiques m’intéressent qui n’ont pas besoin d’être développées sur un format long. C’est là que le format des nouvelles peut être bien plus percutant, et faire réfléchir le lecteur d’une manière différente que le format d’un roman.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de participer à l’anthologie Blessures au profit de l’association Le Refuge ?

J’ai envoyé mon texte pour l’anthologie Blessures très tardivement à Flammèche, tout simplement car l’inspiration ne m’avait pas touché sur ce thème, même si j’étais très intéressée par la démarche au profit de l’association Le Refuge. Finalement, il aura fallu attendre un événement personnel dans ma vie pour que je décide de participer à cet appel à textes.

Tu es l’autrice de Memoric Instinct. Tu peux nous en parler un peu ?

Il s’agit d’une nouvelle qui reprend les codes d’un thriller policier, et qui se passe dans un unique endroit, une salle d’interrogatoire. Le narrateur est un expert psychiatre de la police imbu de sa personne, qui se retrouve confronté à un cas étrange, en pleine psychose terroriste à Paris.

As-tu souhaité faire passer un message avec Memoric Instinct ?

Memoric Instinct s’adresse en priorité aux personnes trop empathiques, hypersensibles, qui se sentent fragilisées dans le monde où nous vivons, et trop frappées par la douleur des autres et leur propre douleur. Je fais partie de ces gens, et j’ai choisi de traiter le sujet au travers de l’histoire de cette fille, Bérénice, qui se retrouve esclave de sa propre mémoire, et a perdu le contrôle total de sa vie à cause de ça.

Travaille-tu actuellement sur d’autres projets ? Si oui, y’en a-t-il un dont tu aimerais nous parler ?

Je travaille essentiellement sur des romans, les nouvelles étant juste des projets courts au gré de mes envies et des appels à textes des maisons d’édition. Actuellement, je suis en plein écriture d’un roman Young Adult intitulé Chromatopia.

Un dernier mot pour la fin ?

J’espère que l’anthologie Blessures aura le succès qu’elle mérite ! C’est un beau projet plein de sens, porté par Flammèche depuis des mois et nous les autrices et auteurs nous y sommes impliqués au maximum.

 

Retrouvez Betty sur Facebook

Bibliographie :
Jeu de hasard, nouvelle publiée dans AOC n°43, Présences d’Esprits.

Présences d'esprits, AOC n°43

Posted in Anthologie Blessures, Parutions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *